Archives pour la catégorie Pinceau

aquarelles

Mon expo à l’Espace Cathare de Quillan

https://www.facebook.com/events/1011070559290542/

Le vernissage sera le vendredi 27 mars 2020.

Ce fut une étrange histoire pour moi… J’ai d’abord été accrocher mes bulles et par couleur avec et sans cadre. J’avais enfin trouvé un système pour accrocher sans cadre et j’étais hyper fière de moi… Mais la direction de ce lieu a voulu que je retire tous les tableaux non encadrés, selon le monsieur dont je tairais le nom, les tableaux non encadrés faisaient « Ni fait, ni à faire.. ». « …pas joli » envoyé par texto… confirmé oralement…

Alors du coup j’ai retiré les non encadrés que j’ai tous remplacés par des tableaux beaucoup plus anciens qui ne répondent pas vraiment à ma façon du moment…. Mais la loi est la loi… N’est ce pas ?

 

Exposition de Karine Mijalski Baron aux Ateliers d’Espé

Technique mixte visages effarés
Karine Mijalski Baron A corps et à Cri série Les migrants

Elle est incroyablement dingue et la rencontre fut magique ! Merci à toi pour tout ce que tu as apporté ici !!!!!!

Le vernissage fut le 29 février 2020 en musique avec des morceaux classiques. Par un jeune interprète de Carcassonne, Ryan Simpleman

Technique mixte et mystérieuse
KARINE MIJALSKI BARON Vers Ailleurs SÉRIE OUVERTURE

Ryan Simpleman a joué pour ce vernissage

l’Apassionata de Franz Liszt

Sabine Wirt fête son décrochage avec de la danse Buto

Pour fêter la fin de l’exposition de Sabine Wirt nous avons invité une danseuse Buto que j’accompagne au piano.

Les trois photographies de cet événement qui suivent sont d’Agnès Collorafi.

 

 

Anne Cécile Deliaud, danseuse Buto danse devant de magnifiques photographies de Sabine Wirt qui dévoile dans différentes impressions, plastique, tissu, et très remarqué Papier Washi un univers de femmes rencontrées à des stages de danse qu’elle a immortalisées….

Soirée du 31 janvier aux Ateliers d’Espé 11 rue Pasteur Espéraza

le sens de mon travail artistique

Mon travail artistique a-t-il un sens ?

Aqaurelle jaune et bleue
Fragile si fragile

 

Je peins par nécessité absolue. Un besoin irrépressible de peindre me traverse… Rien d’autre que les pinceaux ne calme ma folie intérieure, mes tempêtes furieuses, mes émotions ravageuses…

Le sens du travail artistique que je traverse depuis mon adolescence comprend l’unité.

Nous sommes.

Un.

Des cellules, du son , des vibrations, je suis l’autre, pas seulement un autre comme le disait Rimbaud, mais les autres, nous sommes tous des parties les uns des autres…

Mon travail traduit cette unité générale.

 

 

Chaque rencontre me modifie.

méditation autour de la pluie
Bulles ou cellules ou méduses bleues

Comme dans l’histoire pour enfants : Petit Bleu et Petit jaune

 

 

Nouvelle exposition de photographies Sabine Wirt

Sabine Wirt est une étrange rencontre dans un café à Narbonne… Elle présentait des photos à la propriétaire du café, des photos d’eau, excellentes, elle se défendait d’être une artiste… Je lui ai donné une carte, elle aussi… Nous avons ensuite échangé plusieurs mots et l’entente fut immédiate… Un sacré caractère… j’aime les gens qui ont une forte personnalité… Elle est arrivée aux Ateliers d’Espé avec des photos de femmes très différentes de celles que je connaissais…

Sa précision pour l’accrochage et la mise en scène de ses photos m’a beaucoup plu.

Bonne découverte !

Exposition du 20 décembre au 31 janvier.

 

Nous organisons deux CAFES ART le 29 décembre 10h30 et le 17 janvier à 17h

Exposition collective à Espéraza

ADADE est l’association des artistes d’Espéraza et propose pour le mois de décembre une exposition collective. Dans la galerie Artavec à l’ancien grand hôtel d’Espéraza.

J’y accroche mon dernier collage réalisé pour l’occasion sur le thème du Seuil.

J’ai lu des poèmes et des extraits de roman avec Bernard Nouhet au Oud et moi au piano sur ce même thème du Seuil.

Une lecture bilingue de l’Ode au rossignol de Keats avec Diane Temple en hommage à la graveuse collagraphe Marie Calmet.

Merci à tous

Exposition de Nathalie Grangis photographe aux Ateliers d’Espé

Nathalie Grangis est une immense photographe qui mêle la nature à l’artifice comme pour prévenir d’une éventuelle disparition de l’humain

 

Son travail superpose plusieurs photos colorise à l’ordinateur retouche s’amuse avec les laisser-aller des humains. `

Je suis très fière d’exposer et de vendre son travail aux Ateliers d’Espé. 11 rue Pasteur Espéraza

Merci Nathalie et Daniel !