Sabine Wirt fête son décrochage avec de la danse Buto

Pour fêter la fin de l’exposition de Sabine Wirt nous avons invité une danseuse Buto que j’accompagne au piano.

 

 

Anne Cécile Deliaud, danseuse Buto danse devant de magnifiques photographies de Sabine Wirt qui dévoile dans différentes impressions, plastique, tissu, et très remarqué Papier Washi un univers de femmes rencontrées à des stages de danse qu’elle a immortalisées….

Soirée du 31 janvier aux Ateliers d’Espé

le sens de mon travail artistique

Mon travail artistique a-t-il un sens ?

Aqaurelle jaune et bleue
Fragile si fragile

 

Je peins par nécessité absolue. Un besoin irrépressible de peindre me traverse… Rien d’autre que les pinceaux ne calme ma folie intérieure, mes tempêtes furieuses, mes émotions ravageuses…

Le sens du travail artistique que je traverse depuis mon adolescence comprend l’unité.

Nous sommes.

Un.

Des cellules, du son , des vibrations, je suis l’autre, pas seulement un autre comme le disait Rimbaud, mais les autres, nous sommes tous des parties les uns des autres…

Mon travail traduit cette unité générale.

 

 

Chaque rencontre me modifie.

méditation autour de la pluie
Bulles ou cellules ou méduses bleues

Comme dans l’histoire pour enfants : Petit Bleu et Petit jaune

 

 

Nouvelle exposition de photographies Sabine Wirt

Sabine Wirt est une étrange rencontre dans un café à Narbonne… Elle présentait des photos à la propriétaire du café, des photos d’eau, excellentes, elle se défendait d’être une artiste… Je lui ai donné une carte, elle aussi… Nous avons ensuite échangé plusieurs mots et l’entente fut immédiate… Un sacré caractère… j’aime les gens qui ont une forte personnalité… Elle est arrivée aux Ateliers d’Espé avec des photos de femmes très différentes de celles que je connaissais…

Sa précision pour l’accrochage et la mise en scène de ses photos m’a beaucoup plu.

Bonne découverte !

Exposition du 20 décembre au 31 janvier.

 

Nous organisons deux CAFES ART le 29 décembre 10h30 et le 17 janvier à 17h

Exposition collective à Espéraza

ADADE est l’association des artistes d’Espéraza et propose pour le mois de décembre une exposition collective. Dans la galerie Artavec à l’ancien grand hôtel d’Espéraza.

J’y accroche mon dernier collage réalisé pour l’occasion sur le thème du Seuil.

J’ai lu des poèmes et des extraits de roman avec Bernard Nouhet au Oud et moi au piano sur ce même thème du Seuil.

Une lecture bilingue de l’Ode au rossignol de Keats avec Diane Temple en hommage à la graveuse collagraphe Marie Calmet.

Merci à tous

Exposition de Nathalie Grangis photographe aux Ateliers d’Espé

Nathalie Grangis est une immense photographe qui mêle la nature à l’artifice comme pour prévenir d’une éventuelle disparition de l’humain

 

Son travail superpose plusieurs photos colorise à l’ordinateur retouche s’amuse avec les laisser-aller des humains. `

Je suis très fière d’exposer et de vendre son travail aux Ateliers d’Espé. 11 rue Pasteur Espéraza

Merci Nathalie et Daniel !

 

 

Les cellules les bulles les méduses

Voilà c’est un travail qui a démarré en 2013 en plein chambardement de toute ma vie… Un besoin de spiritualité intense, des milliers de questions sur la vie et ce que je tricotais avec ma propre vie… J’ai lu plein d’oeuvres et notamment l’aventure de la conscience de Satprem au sujet de Sri Aurobindo.

C’est à la suite de cette lecture qu’a surgi ce thème des bulles…. Nous sommes des cellules…

J’ai commencé à apprendre le chant jazz et à m’aimer : tout un travail… Les titres sont sous les œuvres

Espace calme

Le tout premier : méduses

Before

Méditation 1

Sagittaire

Pour un projet épique

Tous aux machines

Ma philosophie

Love créé pour la manifestation Artistes pour la Paix à Malakoff

Pluie douce réalisé pendant un mois d’août solitaire à Paris

Pluies réalisé après les inondations de l’Aude où je venais de m’installer

Aquarelle bleue

Force et foi

Aquarelle bleu et terre de sienne

Chemins : Nous sommes

Aqaurelle jaune et bleue

Eclats

Et plein d’autres pas encore photographiés…

 

 

Portraits et auto-portraits

 

La douceur s'installe avec elle
Avec ma fille les traits sont plus nets elle se débarrasse plus facilement des ancêtres

 

Parfois certains fantômes surgissent en ne te lâchent pas
Mystère des profondeurs qui m’habitent les serpents de
la connaissance

 

femme donne moi les ailes de la libération
Le foie et la foi souffrent les dépendances cognent l’aide du petit rabbin est précieuse
en parchemin mille et une personnes me constituent
Parce que parfois j’ai l’impression d’être deux personnes ou une multitude
beauté des enfants
Mais c’est moi très sérieuse avec mes enfants pendant la grossesse de la dernière
Se rêver parmi les ancêtres
Le passé qui prend qui mange qu’on doit digérer

IMG_0818

La vie se raconte
Nous sommes tous des histoires
Je suis le petit chaperon noir
Visages qui me composent
Je suis un renard ou plutôt un fennec
Quand les visages se mêlent
Deux sont trois
Portraits mordants
COMMENT VIVRE
elle chante
Le vrai désir surgit tout petit
Le chant la nouveauté

Mon dernier concert

Avec ma bande d’improvisateurs chant clarinette tambours danse :

La musique de l’instant…

A l’abbaye Saint Hilaire le dimanche en hommage au patrimoine…

Le dimanche 22 septembre 2019

Nous ressemblons là à de vrais troubadours ici…

Yann à la Clarinette

 

Le Dimanche 22 septembre

Tout le groupe autour d’Elsa Buscail peintre poète chanteuse et danseuse

Vincent aux percussions

Bibi au piano

C’est nous

Elsa notre icône